Isolation, polystyrène ?

Isolation, polystyrène ?

Pièce maîtresse de la conception de votre maison, l’isolation est en pleine mutation.

Longtemps laissée à la discrétion de l’entrepreneur, le matériaux isolant est souvent perçu comme un élément technique dont la caractéristique principale, pour le néophite, c’est à dire la plupart d’entre nous, se limite à son épaisseur.

Nous voudrions, ici, faire un tour des différentes solutions possibles laissées à la disposition des concepteurs.

A l’origine, les années 70, l’isolant est resté cantonné à l’utilisation de laines de verre peu denses mais se révélant un très bon isolant, laines de roche tout aussi isolant et plus dense et plus récemment le polystyréne expansé ou extrudé encore plus isolant mais très léger.

Ces solutions ont depuis rempli plus ou moins bien leur rôle pour l’habitat standard.

Cependant, d’autres contraintes que l’isolation pure se font jour depuis quelques années.

La densité est l’une d’entre elle. Celle-ci permet à une maison, selon sa nature (maison ossature bois ou traditionnelle en brique) de permettre un décalage (ou déphasage) de quelques heures entre la température intérieure et les conditions de chaleur extérieures (c’est une notion surtout valable l’été). Ainsi, les isolants les plus "lourds" assurerons une fraîcheur plus importante dans les maisons en cas de forte chaleur ce qui permet d’éviter la pose d’une climatisation. Les isolants vus plus haut ne sont pas denses.

La régulation de l’humidité est un autre critère quant au choix de son isolant. Certains sont très performants et disons le sans détours la laine de verre ou le polystyrène n’en font également pas partie.

Le mode de fabrication recyclable et peu gourmand en énergie primaire (l’énergie nécessaire à sa fabrication) est également une notion importante de nos jours.

Enfin le prix constitue évidemment un point important.

Au hit parade des isolants les moins chers, on trouvera les polystyrènes et les laines de verre ou de roche.

Les isolants les plus denses et également les plus écologiques seront ceux à base de bois, ouate de cellulose ou fibres végétales comme le chanvre.

Enfin, même si les polystyrènes sont gourmands en énergie pour leur fabrication, il est à noter que ces derniers très bon marché, très isolants et pas encombrants, restent une très bonne alternative pour assurer une isolation renforcée de nos maisons et ainsi réaliser de très grandes économies d’énergies !