Crédit d’impôt pour les fenêtres double vitrage

Crédit d’impôt pour les fenêtres double vitrage

Le crédit d’impôt est une déduction faite sur le montant de vos impôts. Cela fait office d’un remboursement d’une partie de vos dépenses. Il peut prendre différentes formes mais dans le domaine de l’habitation, il est question du crédit d’impôt transition énergétique (CITE).

Celui-ci s’adresse à tous les contribuables de France qui effectuent des travaux concernant leurs fenêtres, porte-fenêtres ou volets, si ceux-ci permettent des économies non négligeable d’énergie. En effet, en installant de nouvelles fenêtres double-vitrage (ou même triple-vitrage), vous vous garantissez une meilleure isolation et vous réduisez les pertes de chaleur. Ce qui vous permet d’user moins d’énergie et de faire des économies sur votre facture d’électricité. Comme il s’agit d’une installation avantageuse mais coûteuse, l’État a donc mis en place ce crédit d’impôt pour compenser la dépense effectuée.

Pour que ces particuliers bénéficient de ce crédit d’impôt, la pose de la nouvelle fenêtre doit être effectuée dans leur résidence principale de deux ans d’âge minimum et assurée par un expert reconnu garant de l’environnement (RGE). Aussi, la fenêtre doit posséder un coefficient de transmission thermique (Uw) inférieur ou égal à 1,3 watt par mètre carré Kelvin (W/m².K).

Ainsi, les dépenses allouées à cette fenêtre (achat et travaux) seront compensées par un taux de 30%. Ces dépenses ne doivent pas dépasser un plafond de 8000 euros si le contribuable est célibataire et 16 000 euros s’il s’agit d’un couple.