Prix d’une climatisation

Prix d’une climatisation

La climatisation joue un grand rôle dans le confort de votre habitation mais celle-ci a un coût qu’il convient de ne pas prendre à la légère et de bien calculer.

Principe de la climatisation

Le climatiseur suit le même principe qu’un réfrigérateur. On retrouve un évaporateur, un condensateur et un compresseur faisant partie d’un circuit où circule un fluide frigorigène. De l’air chaud est stocké et refroidi dans l’évaporateur grâce au fluide devenu gazeux. L’air devenu froid est relâché dans la pièce tandis que le fluide circule jusqu’au compresseur qui comprime et chauffe ce gaz. Le fluide redevient liquide dans le condensateur. Ce dernier renvoie le fluide vers l’évaporateur après qu’un détenteur ait relâché la pression et diminué la température, et ainsi de suite.

Grâce à la climatisation, vous pourrez donc obtenir une meilleure température dans des pièces trop chaudes ou trop humides. Votre confort s’en verra amélioré.

Les modèles de climatiseurs

On distingue deux types de climatiseurs, chacun divisés en plusieurs modèles.

D’un côté, le climatiseur monobloc est formé d’une seule unité. Ce type de climatiseur peut être mobile (avec roulettes), fixé au mur ou encastré dans une fenêtre. Le premier est moins cher, le second est plus performant. C’est un climatiseur simple et économique mais bruyant et moins pratique car moins puissant. Ainsi, on l’utilise pour de petites pièces et on le place près d’une fenêtre pour mieux évacuer l’air.

De l’autre, le climatiseur split comporte au minimum deux unités, une intérieure et une extérieure qui fait office de condenseur et que l’on place hors de l’habitation, au choix sur le balcon ou la terrasse. C’est un dispositif plus performant et moins bruyant que le monobloc. Il peut être monosplit (une seule unité intérieure et extérieure) ou multisplit (plusieurs unités intérieures, jusqu’à huit). Il sera donc plus utile de prendre un monosplit si vous n’avez besoin de climatiser une seule pièce. Si vous devez en climatiser plusieurs, le multisplit sera de rigueur.

Le climatiseur split existe aussi en plusieurs modèles. Il peut également être mobile, avec l’unité intérieure reliée à l’extérieure par une gaine d’évacuation ou un tuyau (plus bruyant et moins esthétique). Il peut être mural en étant fixé au mur, ce qui le rend plus esthétique et moins encombrant puisque les gaines peuvent être camouflées. Il peut être console, qui partage les mêmes qualités en étant posé au sol ou également encastré dans le mur. Le climatiseur gainable est lui aussi très pratique niveau espace puisqu’il est invisible, en ne laissant apparaître que les grilles d’aération. Les unités sont elles cachées sous le plafond, ce qui nécessite certains travaux. Enfin, le climatiseur cassette possède jusqu’à 4 sorties d’air et peut aussi s’encastrer dans le plafond.

Il convient de surveiller que les unités ne soufflent pas de l’air sur des personnes et que cette ventilation ne soit pas entravée. L’unité extérieure doit être placée à l’abri du soleil et du vent. Enfin, ne laissez pas de fenêtre ouverte avec ce type de climatiseur.

Notez aussi que les climatiseurs proposent de plus en plus une fonction réversible, c’est à dire inverser son processus pour produire de l’air chaud et faire office de chauffage.

Les pompes à chaleur

Les pompes à chaleur suivent le même principe pour produire de l’air frais. La différence se situe dans l’utilisation des fluides car un climatiseur ne se sert que de l’air. Une pompe à chaleur peut utiliser l’air mais également les calories de l’eau et du sol pour produire une climatisation ou un chauffage et même chauffer de l’eau.

On compte donc la PAC air-air, similaire à un climatiseur, qui est moins chère, plus facile à installer et proposant une très bonne climatisation. Elle est par contre plus bruyante, elle consomme davantage et n’est pas éligible au crédit d’impôt. La PAC air-eau est aussi très répandue : elle permet de réchauffer ou refroidir l’eau grâce à l’énergie de l’air. Elle est moins chère, sa consommation est bien plus raisonnable et est éligible au crédit d’impôt mais son rafraîchissement est limité.

La PAC eau-eau se sert dans les nappes phréatiques à proximité pour chauffer ou refroidir l’eau mais coûte plus cher de par son installation plus complexe et sa réversibilité est une fonction annexe. Elle est cela dit également éligible au crédit d’impôt. Par contre, les PAC sol-eau ou sol-sol (qui tirent l’énergie des calories du sol) ne proposent pas de climatisation.

Prix d’une climatisation

Le prix variera donc selon les modèles exposés ci-dessus mais aussi selon leur puissance et leurs options. Votre utilisation jouera aussi un rôle car elle dépendra du nombre de pièces à chauffer, du nombre d’habitants dans l’habitation et du climat de la région qui vous poussera plus ou moins à vous rafraîchir.

Pour les modèles les moins puissants (moins de 2500 W), on estime le coût du monobloc entre 450 et 650 euros, celui du monosplit entre 300 et 800 euros et celui du multisplit entre 1800 et 2000 euros. Pour les modèles les plus puissants (plus de 3500 W), les prix s’élèvent respectivement entre 1800 et 2000 euros (monobloc), entre 2500 et 3500 euros (monosplit) et entre 3000 et 5000 euros (multisplit).

Pour les pompes à chaleur, une PAC air-eau est évaluée entre 7000 et 10 000 euros, une PAC air-air de 5000 à 8000 euros et une PAC eau-eau de 10 000 à 18 000 euros.

Prix de la pose d’une climatisation

Il est généralement conseillé de faire appel à un professionnel pour installer sa climatisation car il saura mieux vous conseiller et proposer un travail de qualité, d’où une meilleure efficacité de votre installation. La pose d’un climatiseur mural monosplit (prix du modèle inclus) est estimée entre 1200 et 3500 euros, celle d’un climatiseur mural multisplit (avec trois ou quatre unités intérieures) est estimée entre 5000 et 8000 euros.