Prêt fonctionnaire

Prêt fonctionnaire

Le prêt fonctionnaire est comparable au prêt action logement. Il s’adresse aux agents et autres personnes travaillant dans la fonction publique d’État, territoriale et hospitalière. Ce prêt permet de financer l’achat ou la construction d’une maison neuve, d’un logement ancien à améliorer, les travaux d’agrandissement d’un logement ou la transformation d’un local non habitable en logement.

Conditions pour pouvoir en bénéficier

Ce prêt concerne donc exclusivement les fonctionnaires mais pour être appliqué, le prêt doit être utilisé pour l’achat d’une résidence principale, laquelle ne doit pas être située à plus de 50 kilomètres du lieu de travail. Aussi, ce prêt sert de complément à un prêt d’accession sociale ou d’un prêt conventionné. Le fonctionnaire doit donc en faire la demande en même que ces aides dans les 8 mois qui suivent l’acquisition de son logement ou la fin des travaux, et doit occuper ce logement dans l’année qui suit ces travaux ou cette acquisition.

Avantages

Comme le prêt immobilier conventionné, ce prêt fonctionnaire est accordé sans conditions de ressources et n’impose aucun frais de dossier. Aussi, en tant que fonctionnaire, vous pouvez consulter votre mutuelle professionnelle afin d’avoir son appui en tant que caution et éviter la prise d’hypothèque. Les fonctionnaires membres d’une mutuelle de fonction publique peuvent aussi profiter d’une assurance de crédit immobilier à des taux intéressants.

Inconvénients

Seul le Crédit foncier de France peut proposer ce prêt. Aussi, il reste un prêt complémentaire au prêt d’accession sociale et au prêt conventionné, le tout avec des taux d’emprunts très élevés et pas toujours lucratifs. Enfin, les agents d’entreprises publiques à caractère industriel et commercial ne sont pas éligibles pour ce prêt. Les agents SNCF ou EDF ne sont donc pas concernés.

Montant du prêt

Le montant du prêt dépend de la situation familiale de l’emprunteur ainsi que du nombre de pièces de votre habitation et de sa zone géographique. Le montant peut donc varier de 1220 euros pour un logement d’une pièce en zone C à 3886 euros pour un logement de sept pièces en zone A. Il ne doit pas dépasser 35% du coût total de votre acquisition.

Montant du prêt pour la construction d’une maison neuve
Composition du foyer Zone A Zone B Zone C
1 pièce 1 586€ 1 403€ 1 220€
2 pièces 1 982€ 1 753€ 1 524€
3 pièces 2 287€ 2 012€ 1 753€
4 pièces 2 698€ 2 393€ 2 089€
5 pièces 3 156€ 2 790€ 2 424€
6 pièces 3 506€ 3 110€ 2 698€
7 pièces 3 886€ 3 415€ 2 973,00 €

Le taux d’intérêt est lui fixé à 4% les quatre premières années, puis à 7% les années suivantes. S’il s’agit d’une location, le taux est fixé à 9,75%. La durée de remboursement varie elle entre 10 et 15 ans selon le souhait de l’emprunteur.