Éco-PTZ

Éco-PTZ

Depuis de nombreuses années, les constructions doivent s’adapter aux nouvelles normes écologiques en vigueur. Les propriétaires doivent également s’adapter à cette mouvance en réalisant certains travaux. Pour les encourager dans cette démarche, les pouvoirs publics ont instauré l’éco-prêt à taux zéro.

Qu’est-ce que l’éco-prêt à taux zéro ?

L’éco-prêt à taux zéro a été instauré afin de financer des travaux destinés à réguler la consommation d’énergie et à améliorer le confort de l’habitation. Ce prêt est accordé sans intérêts par des établissements bancaires ayant signé une convention avec l’Etat.

Pour quels travaux s’applique l’éco-prêt à taux zéro ?

L’éco-prêt à taux zéro finance ce que l’on appelle un "bouquet de travaux", donc un ensemble de travaux destinés à améliorer l’efficacité énergétique de l’habitation. Ces travaux doivent concerner l’isolation du logement, l’installation ou le remplacement d’un dispositif écologique. Les travaux d’isolation concernent la toiture, les murs, les fenêtres ou portes donnant sur l’extérieur. Les dispositifs à remplacer ou à installer doivent être le chauffage ou une production d’eau chaude sanitaire. Vous devez réaliser au moins deux de ces travaux pour bénéficier du prêt.

Sont aussi éligibles les travaux portant sur l’installation d’un système d’assainissement non collectif ne consommant pas d’énergie et ceux qui permettent une réduction significative de la consommation d’énergie : jusqu’à 150 kWh/m² par an si la consommation était supérieure à 180 kWh/m² et jusqu’à 80 kWh/m² par an si la consommation était inférieure à 180 kWh/m².

A quelles conditions peut-on bénéficier de l’éco-prêt à taux zéro ?

Pour en bénéficier, le logement qui fera l’objet de travaux devra être construit avant le 1er janvier 1990 et doit faire office de résidence principale. Aussi, les travaux doivent être réalisés par une entreprise RGE, soit Reconnu Garant de l’Environnnement, sauf s’ils concernent le système d’assainissement.

Vous devez donc choisir vos travaux ainsi que l’entreprise chargée de ceux-ci, puis vous adresser à une banque, où vous préciserez la date de construction du logement, la nature des travaux et leur coût éventuel et où vous adresserez un justificatif de son statut de résidence principale, le dernier avis d’imposition et les certificats d’entreprises disposant du statut RGE.

Vous n’aurez droit qu’à deux éco-prêts à taux zéro par logement. Le deuxième doit financer d’autres travaux éligibles pour ce prêt.

Comment fonctionne le versement du prêt ?

L’éco-prêt à taux zéro peut être versé en une seule ou plusieurs fois selon les travaux envisagés. Le prêt ou la somme des deux prêts ne devra pas dépasser 20 000 euros avec deux travaux et 30 000 euros pour trois travaux ou plus. Il devra être remboursé au bout de 10 ans (deux travaux) ou 15 ans maximum (trois travaux ou plus). Les travaux devront eux prendre au maximum trois ans.

Quelles économies peut-on réaliser grâce à l’éco-prêt à taux zéro ?

Selon la nature des travaux et le montant du prêt accordé, on estime que le montant des économies peut atteindre 637 euros en moyenne.