Comment trouver le terrain pour sa maison individuelle

Comment trouver le terrain pour sa maison individuelle

Avant d’entamer la construction de sa maison individuelle, la première étape est de trouver le terrain idéal. Un terrain qui permettra à la fois la construction de la maison et la réalisation du projet personnel du futur propriétaire. Or combiner ces deux paramètres n’est pas une sinécure.

Quel terrain chercher ?

Avant de rechercher votre terrain idéal, vous devez déjà savoir quel type de terrain vous souhaitez exploiter. Il peut s’agit d’un terrain en lotissement (lotis) ou d’un terrain isolé (diffus). Dans le premier cas, c’est un lotisseur qui propose le site après l’avoir borné et viabilisé. Vous aurez donc moins de démarches à accomplir mais vous devrez respecter ses règles de construction. Dans le second cas, vous avez droit à plus de libertés dans la construction mais sans assurance de bornage et viabilisation.

Qui peut vous renseigner ?

Il existe plusieurs personnes ou organismes aptes à vous guider pour trouver le meilleur terrain disponible. Parmi ceux-ci, on compte les constructeurs de maisons individuelles qui disposent d’un fichier terrain. Les agents immobiliers sont pourvus d’un mandat et peuvent chercher le terrain à votre place en fonction des critères précisés. Les aménageurs lotisseurs recherchent les terrains constructibles découpés en parcelles individuelles pour des lotissements. Les notaires peuvent aussi vous renseigner grâce à leur grand portefeuille de produits immobiliers. Ils sauront vous conseiller quant à la négociation et vous mettre en relation avec les vendeurs. Le cadastre se charge lui d’identifier les terrains mais peut vous renseigner, de même que le géomètre. Les panneaux d’affichage des entreprises et administrations peuvent aussi vous guider, de même que la mairie.

Sinon, vous pouvez communiquer sur votre projet, que ce soit par le bouche-à-oreille, par la presse, Internet ou les petites annonces. Renseignez-vous aussi auprès du voisinage.

Comment s’assurer de la viabilité de l’ensemble ?

C’est une chose de trouver le terrain de sa future maison mais il faut bien entendu s’assurer qu’il s’agisse d’un bon terrain. Dans le cas contraire, la construction pourrait être impossible ou des problèmes pourraient survenir après coup et rendre votre vie en maison bien plus difficile. Il faut donc se renseigner au mieux avant de passer à la prochaine étape.

Pour éviter toute mauvaise surprise, préparez bien votre projet. Par exemple, vérifiez que le terrain ne soit pas trop éloigné de votre travail, des établissements scolaires, des réseaux de transport en commun, des commerces, etc. Pensez également à la topographie du site, à savoir si le terrain est totalement plat ou si un nivellement est présent. Dans ce dernier cas, une construction différente sera nécessaire. Réfléchissez aussi à l’exposition de votre maison par rapport au soleil car cela aura une influence sur d’éventuelles économies d’énergie et donc d’argent. A ce propos vérifiez les propriétés de conductivité thermique du terrain : plus il sera conducteur, mieux ce sera.

Votre mairie sera un excellent interlocuteur pour vous renseigner. Elle connaît les règles qui s’appliquent à la commune, que ce soit au niveau de l’implantation, de la construction et des divers branchements nécessaires pour viabiliser le terrain (connexion au réseau d’eau, d’électricité...). Le plan local d’urbanisme (PLU) détermine entre autres les contraintes d’architecture et la hauteur maximale des bâtiments tandis que le certificat d’urbanisme définit les règles de construction et quels équipements publics sont disponibles. Vous pouvez également vous éclairer sur les droits liés au sol grâce aux servitudes d’utilité publique. Prenez cela dit garde car ce sont des règles qui ne sont pas valables dans toutes les communes, chaque mairie ayant ses propres prérogatives. Idem pour les taxes d’habitation et taxes foncières.

Comment trouver un terrain à bon prix ?

Le prix du terrain dépend de plusieurs facteurs, notamment sa localisation. Il sera moins cher en campagne qu’en ville et plus abordable dans certaines régions par rapport à d’autres. Vous pouvez aussi privilégier les terrains détenus par la commune car ceux-ci sont parfois vendus en dessous du prix du marché. N’hésitez pas à comparer les prix et à consulter des professionnels qui ont une meilleure connaissance des tarifs en vigueur.

Pièges à éviter pour votre terrain

Depuis 2006, il est spécifié qu’un terrain est vendu avec une déclaration de moins de six mois. Celle-ci précise s’il s’agit ou non d’un terrain à risque : s’il est couvert par un plan de prévention technologique, de risques naturels ou s’il est placé sur une zone sismique.

Prenez également garde aux annonces malhonnêtes. On peut par exemple déclarer un terrain constructible mais cacher la nature humide et rocheuse du sol ou la présence de nuisances sonores à proximité.

En résumé :


- Définissez quel terrain vous souhaitez
- Choisissez le meilleur interlocuteur pour le trouver
- Assurez-vous de sa viabilité