Frais annexes à la construction

Frais annexes à la construction

Au moment de se lancer dans la construction de sa maison, les principales dépenses sont celles que l’on retient : le prix du terrain et le prix de la construction en elle-même. Sauf que bien d’autres dépenses, certes minoritaires, rentrent aussi en ligne de compte et ne doivent pas être oubliées.

Frais liés à l’obtention du terrain

Si vous avez consulté un notaire ou un agent immobilier durant vos négociations pour faciliter vos démarches, vous devrez également le rémunérer. On estime que le coût du notaire représente jusqu’à 6,5% du coût du terrain, ce qui inclut la rémunération du notaire, la constitution du dossier et les taxes que vous devez au trésor public.

Frais liés à l’emprunt immobilier

Pour financer votre projet, il vous faudra généralement emprunter auprès d’un organisme financier. Cet emprunt inclut des frais de dossier, des frais d’assurance et des intérêts. Les frais de dossiers peuvent coûter entre 200 et 1000 euros et représentent 1% de l’emprunt. Les assurances comme la garantie décès-invalidité coûteront entre 4000 et 22 000 euros. Enfin, la banque souscrit à une garantie qui prend la forme d’une hypothèque ou d’une caution. Le premier est un acte notarié, le second est lié à un fond mutuel de garantie. Le tout dépendra de votre projet ainsi que de l’organisme financier auquel vous vous serez adressé.

Frais liés à l’assurance

Pour construire votre maison, vous êtes obligés de souscrire à une assurance dommages-ouvrage pour vous couvrir face aux malfaçons mettant en danger la construction de la maison et susceptibles de la rendre inhabitable. L’assurance peut vous coûter 2 à 5% du prix de la maison (entre 3000 et 6000 euros), sauf si elle est proposée par le constructeur.

Frais liés aux taxes

Quand on parle de frais annexes, les taxes sont souvent en première ligne. Vous devrez régler la taxe d’aménagement à destination des collectivités locales. Son montant est fixé selon votre surface de construction (valeur calculée au mètre carré) ainsi qu’un taux fixé par la commune, le département ou la région. La taxe se paie en deux fois mais si le montant est inférieur à 1500 euros, vous pourrez tout régler en un seul versement.

Aussi, une fois la maison livrée, vous devrez également prendre en compte les impôts locaux, lesquels dépendent également de la valeur du logement et du taux d’imposition fixé par le département, la région ou la commune. Ces impôts incluent entre autres la taxe foncière et la taxe d’habitation.

Frais liés à la viabilisation du terrain

Votre terrain doit être constructible (apte à accueillir votre maison) mais il doit aussi être viabilisé, à savoir relié aux différents réseaux d’eau, d’électricité, de gaz ou de téléphone. Parfois le terrain est viabilisé (notamment en lotissement) mais parfois ces raccordements seront à vos frais. Plus les réseaux seront éloignés de votre domicile, plus ces frais seront conséquents. Cela dépend aussi de la nature de votre terrain et donc de la faciliter à raccorder votre habitation. Les dépenses varient selon ces paramètres, de 5000 à 15 000 euros.

Vous devrez aussi rémunérer un géomètre si vous en avez consulté un pour mesurer votre terrain. Cela vous coûtera entre 600 et 1500 euros selon votre superficie. Idem pour les géotechniciens si vous vous êtes assuré que votre terrain ne comportait aucun défaut susceptible de remettre en cause votre construction ou votre confort une fois installé. Le coût lui varie entre 1500 et 4000 euros. Enfin, pour les fondations plus profondes, d’autres spécialistes sont consultables de 5000 à 15 000 euros.

Frais liés aux travaux secondaires

Vous avez le choix avant de commencer la construction de laisser le libre arbitre au constructeur ou de prendre la responsabilité de certaines tâches, comme la décoration intérieure et l’aménagement extérieur. Les éléments qui seront à votre charge seront signifiés dans le contrat. S’occuper soi-même de certains travaux peut contribuer à une réduction des frais de l’ordre de 15 à 30% mais tout dépend évidemment des travaux.