Construction d’une maison en bois

Construction d’une maison en bois

Calculatrice pour estimer le prix de votre
maison bois

Alternative aux maisons classiques en béton ou en brique, la construction d’une maison en bois est un choix fort de différentiation et une certaine philosophie. Contrairement aux matières inertes que sont le béton, le verre, la pierre ou bien la brique, le matériaux bois est une matière vivante, chaleureuse et respirante. En cela, le bois pour la construction de maison bénéficie d’une cote d’amour élevée qui offre une grande diversité dans les structures de maison.

Prix d’une maison en bois

Prix de la construction d’une maison bois (tarif au m²)
SURFACE Prix maison bois
bas de gamme
Prix maison bois
moyen de gamme
Prix maison bois
haut de gamme
50m2 32.000€ 48.000€ 64.000€
70m2 47.000€ 66.000€ 88.000€
100m2 62.000€ 93.000€ 124.000€
120m2 74.000€ 111.000€ 148.000€
150m2 92.000€ 138.000€ 184.000€
200m2 122.000€ 183.000€ 245.000€

Estimez le prix de votre maison en bois

Si vous souhaitez obtenir un tarif précis, comparez gratuitement 4 constructeurs de votre région.

La maison en bois : Qu’est ce que c’est ?

Avant tout, il est nécessaire de situer le matériaux. D’ou vient-il ? Il existe de nombreuses essences de bois de construction. Nous ne les listerons pas toutes mais le pin, le Douglas ou encore le chêne sont souvent utilisés.

Sachez que tous les types de bois répondent à des caractéristiques spécifiques et sont classés par catégories : classe d’emploi 1 pour les bois intérieurs, classe d’emploi 2 pour les bois de structure pouvant être soumis aux intempéries, classe 3 pour les bois soumis aux intempéries (bardage).

Les articles 34 et 48 de la loi du 3 août 2009 de programmation relative à la mise en œuvre du Grenelle Environnement fixent les règles dans le domaine de la gestion forestière de sorte que la ressource est toujours compensée.

Choisir la construction d’une maison en bois c’est s’assurer que le matériaux de base, le bois, est renouvelable et donc durable. Il stocke le CO2 pendant sa croissance et le restituera dans 30, 40 ans ou plus à l’atmosphère. Pendant ce temps un arbre jeune continuera à jouer son rôle de stockage. C’est le seul mécanisme simple et non énergivore que nous connaissons pour stocker le CO2 responsable du réchauffement de la planète.

En cela, le choix du bois de construction répond à une envie de participer à la régulation énergétique de la planète. ce n’est pas rien !

Quel type de maison pouvez-vous construire ?

Parmi les techniques possibles de construction en bois, la maison ossature bois est la moins coûteuse. Il est donc conseillé de demander à un constructeur de maison en bois un devis fondé sur l’utilisation de cette technique en complément de notre calculette maison bois.

L’architecture extérieure d’une maison ossature bois repose sur une structure faite de poutres en bois entre lesquelles sont insérés des matériaux isolants. Le toit repose sur ce bâti interne et l’extérieur de la maison peut être réalisé en bardage bois ce qui permet de personnaliser les finitions.

Le choix du bois est donc aujourd’hui une solution intéressante de construction de maison neuve. Le bois est économique et possède par ailleurs de vraies qualités d’isolation.

Le prix d’une maison en ossature bois s’estime aujourd’hui entre 1000 et 1700€/m2. Choisir une construction en bois n’est pas beaucoup plus cher que construire avec les matériaux des maisons traditionnelles.

Niveau de gamme

Aujourd’hui, toutes les possibilités sont permises, de la maison low cost à la maison luxueuse, contemporaine ou d’un style plus traditionnel.

Photos de maisons en bois

Maison en bois avec une baie vitrée Maison en bois en forêt Maison en bois contemporaine Maison en bois traditionnelle Maison en bois avec des vitres Maison container en bois Maison avec des biches en bois Villa contemporaine en bois

Les avantages du bois

Nul doute que le bois est le matériau écologique et durable par excellence. Quinze fois plus isolant que le béton ou quatre cent fois plus que l’acier, bien conçu, il peut durer des générations, pour autant qu’il ait été séché au préalable et maintenu à l’abri de l’humidité. La résistance mécanique du bois alliée à sa légèreté en font un matériau malléable à souhait, autorisant des prouesses architecturales souvent inégalables par d’autres matériaux.

Un arbre capture et emprisonne du CO² principalement pendant sa phase de croissance. Le bois transformé stocke encore de nombreuses années ce carbone puis le rejette, mais il est ensuite compensé par celui absorbé par la naissance et la croissance d’autres arbres. Et lorsqu’on choisit un bois certifié FSC ou PEFC, la filière s’engage dans une gestion durable des forêts en replantant plus d’arbres qu’elle ne coupe. C’est pour ça qu’on dit que le bois est un matériau renouvelable.

Autre particularité du bois, il est aussi facilement recyclable et tous ses sous-produits sont réutilisés soit comme matériau (en panneaux de particules ou de pâte à papier) soit comme source d’énergie (copeaux de bois pour chauffage). En outre, le bois construction ne produit presque aucun déchet, le classant comme l’un des matériaux plus économes qui soit en terme de ressources naturelles.

Le bois présente enfin l’avantage de réguler l’humidité de l’air intérieur des habitations grâce à sa capacité à absorber et à restituer l’humidité de l’air ambiant. Les parois constituées de matériaux organiques contribuent ainsi à créer une ambiance plus sèche et confortable.

Le saviez-vous : la plus vielle maison bois à Paris, située 3 rue Volta dans le 3e arrondissement, est âgée de 350 ans. Réalisée en pans de bois, elle se compose aujourd’hui de deux commerces (chinois) au rez-de-chaussée et de cinq appartements.

La Maison ossature bois (MOB)

Quand on parle de maison bois, on pense immédiatement aux chalets, ces maisons en rondins de bois typiques de nos montagnes. Pourtant ce type de construction ne représente qu’une infime partie des techniques de montages utilisés dans la construction bois.

L’ossature bois est le système constructif contemporain le plus répandu en France et dans le monde. Son squelette porteur est constitué d’éléments en bois de faible section. Sur cette structure est mise en place du côté extérieur une étanchéité à l’eau et un parement extérieur avec une lame d’air ventilée (généralement un bardage bois), et du côté intérieur une étanchéité à la vapeur et un parement intérieur de finition (souvent une plaque de plâtre).
Ce système constructif intègre complètement l’isolation offrant ainsi un gain de place et de performance considérable par rapport à une solution traditionnelle maçonnée.

Aujourd’hui très industrialisé, la plupart des constructeurs peuvent offrir une large gamme de modèles pour des maisons en rez-de-chaussée ou avec plusieurs étages. Le choix en terme de finitions est également très complet du bardage en bois traditionnel, au parement en brique jusqu’à l’enduit classique. Comparez en demandant votre devis personnalisé pour votre maison ossature bois

Les avantages de l’ossature bois :


- sa rapidité de mise en œuvre : pré-construction en atelier et montage en quelques jours
- un système constructif para-sismique très efficace
- son adaptation à toute typologie de terrain et d’ouvrage
- d’excellentes performances thermiques sur des murs peu épais
- sa flexibilité permettant un mode architectural différencié
- un prix compétitif à partir de 700€ht le m² en kit (non posé)

Le saviez-vous : avec le bois on construit désormais des immeubles de 8 à 10 étages. Le plus haut bâtiment résidentiel en bois sera érigé fin 2017 à Amsterdam à 73 mètres de hauteur pour 21 étages et comprenant 55 appartements.

Les préalables à une construction bois

Avant de vous lancer dans l’aventure d’une construction bois, voici quelques points à prendre en compte pour éviter tout désagrément lors de la remise des clés ou quelques années plus tard.

Le choix du bois est primordial. Il doit résister aux intempéries et à plusieurs générations, et pour ça son entretien doit être limité. Il faut donc tenir compte des classes d’emploi qui correspondent à la durabilité du bois. Pour toute la partie ossature intérieure, moins sensible aux altérations, préférez le bois local ou français comme le l’épicéa et le pin (douglas, maritimes ou sylvestre). Pour la finition extérieure, comme pour le bardage, choisissez des essences durables comme le mélèze, le douglas, ou encore mieux le western red cedar ou le châtaignier.
Dans tous les cas, demandez à vérifier les certificats CE des différentes essences, ils sont obligatoires pour tous les bois transportés dans l’union européenne.

Le saviez-vous : la protection du bois contre les termites est obligatoire dans certains départements de France. Les insectes xylophages, et les termites en particulier peuvent occasionner des dégâts importants dans les bâtiments, en dégradant le bois et ses dérivés utilisés dans la construction. Tous les bois ne sont pas concernés, les bois naturellement durables offrent une résistance suffisante de par ses caractéristiques intrinsèques.

Les contraintes juridiques et réglementaires

Comme pour toute construction, il sera inévitable pour vous de passer par l’étape du permis de construire. Et il arrive que certaines communes soient encore réticente à l’autorisation d’une construction bois. Pourtant la législation est claire à ce sujet : un refus de permis de construire ne peut être motivé par la nature d’un matériau. Le Plan Local d’Urbanisme (PLU) ne concerne que l’aspect des constructions, dans un but d’intégration dans le site et de respect du patrimoine existant.

Certains motifs de refus concernent l’aspect des bardages bois, les angles saillants des maisons en bois massif ou des éléments non spécifiques au bois comme la couleur ou les pentes de toiture. Dans tous les cas un refus ne peut être arbitraire et doit être motivé.

Faites appel à l’un de nos constructeurs qui prendra en charge toute la partie administrative.

Les contraintes techniques

S’il est un système constructif parfaitement adapté au respect des réglementations thermiques (RT 2012 et RBR 2020 à venir) pour la construction neuve, c’est bien l’ossature bois. Sa conception est idéale pour répondre aux exigences d’isolation et d’étanchéité à l’air (par le test Blower Door).

Son principal point faible est de manquer d’inertie thermique. Le bois stocke la chaleur et le confort d’été s’en ressent. Il existe de nombreuses solutions pour limiter cet effet. Favorisez une ventilation naturelle avec des petites ouvertures en hauteur ou, plus radical et onéreux, couplez une ventilation double-flux avec un puits canadien. Vous bénéficierez ainsi de la fraîcheur de votre sous-sol environnant l’été et gagnerez quelques degrés en hiver, grâce à une température constante d’environ 15° sous terre. L’ajout d’une masse qui accumule la chaleur au centre de la construction (par exemple un poêle en fonte) peut également réduire ce désavantage.
Enfin la dalle béton qui réceptionnera l’ossature bois doit répondre à des règles strictes de répartition des charges de soutènement sur un niveau parfaitement plan pour éviter les problèmes d’ajustements. Un film d’étanchéité est à prévoir pour faire barrière de capillarité. Et si vous choisissez un bardage extérieur, vérifiez que des grilles de ventilation et anti-rongeurs sont prévues.

Demandez un devis auprès d’un constructeur qui respecte les normes régis par la norme française DTU 31.2 dédié à l’ossature bois.

Les autres points sensibles des maisons bois

Une fois qu’on ait au fait de ces quelques contraintes et défauts, vous êtes quasiment paré pour vous lancer dans un devis de construction de maison bois.

Les caractéristiques techniques de l’ossature bois ne permettent pas d’offrir de grandes portées pour de larges baies vitrées par exemple. Toutefois, en renforçant l’ossature et en choisissant des menuiseries adaptées (bois ou aluminium de préférence), cette contrainte est vite levée.

La maison bois souffre encore injustement d’une mauvaise image. Considérés comme une lubie de passionné ou d’écologiste, sa valorisation est plus difficile à justifier auprès du consommateur lambda. Pourtant, ses performances thermiques et la qualité de ses matériaux peuvent faire la différence et offrir la maison idéale à de nombreux futurs propriétaires.

Quelques exemples de maisons ossature bois

Une conception bioclimatique

Et si vous profitiez des apports naturels du soleil pour limiter vos besoins en énergie ? C’est la promesse d’un concept de maison bioclimatique. Le projet doit être étudié pour optimiser au maximum l’énergie du soleil (chaleur et lumière) en orientant les pièces en fonction de son mouvement tout au long de l’année.

De grandes ouvertures vers le sud, des murs à l’isolation renforcée au nord et une ventilation adaptée permettent de gagner quelques degrés l’hiver et minimiser l’impact de la chaleur l’été.

Le choix des matériaux et la disposition des pièces ont aussi une importance capitale pour obtenir une maison de conception bioclimatique.

Mariez le bois avec d’autres matériaux

Si le bois est aujourd’hui favorisé par la loi de transition énergétique comme matériau biosourcé, rien ne vous empêche d’allier ce matériau à d’autres plus traditionnelles pour une conception originale.
Quelques exemples de mariages réussis du bois avec d’autres matériaux :

Bois acier et béton

Bois acier et béton

Bois et métal

Bois et métal

Bois et béton

Bois et béton

Bois et pierre

Bois et pierre

Bois et brique

Bois et brique

Et si vous ajoutiez une toiture végétalisée à votre maison bois ? Très esthétique, la végétalisation va renforcer l’isolation de votre toiture tout en lui conférent un aspect plus naturel, histoire de se confondre à un environnement montagneux ou boisé par exemples.

Attention à prévoir une charpente suffisamment dimensionnée pour réceptionner quelques tonnes de de terre et végétaux

Les trucs pour préserver sa maison bois

Comme nous l’avons indiqué plus haut, faire le bon choix de l’essence du bois peut éviter tout désagrément sur le moyen et long terme. Un bois de classe (3) naturellement durable est donc conseillé pour toutes les pièces de construction ou menuiseries extérieures soumises à la pluie. Avec le temps, l’action conjuguée des UV, de la pluie et des polluants atmosphériques, donnera inéluctablement au bois une patine grise, qui n’est cependant pas une altération du matériau.

Pour préserver les qualités naturelles du bois, il existe alors de nombreux traitements :

Le traitement de préservation : le produit est appliqué à la surface du bois, ou introduit à cœur, de façon à augmenter les caractéristiques de durabilité du matériau par rapport aux dégradations biologiques du bois (champignons, insectes)
Le traitement de finition : c’est une protection superficielle d’ordre esthétique (lasure) qui préserve de la dégradation physique du bois (humidité, UV, insectes, …).
Le trempage court : on réalise une immersion complète des pièces de bois supérieure en 3 minutes avec une pénétration du produit par capillarité.
Le badigeonnage : une aspersion (ou pulvérisation) est effectuée sous tunnel
L’autoclave : on fait un vide initial pour chasser l’air des cellules, puis une pression pour faire pénétrer le produit dans le bois jusqu’à saturation. On finalise par un vide final pour essuyer le bois.

Toutefois, si vous êtes charmé par l’aspect naturel du bois, des solutions alternatives s’offrent à vous :

La solution naturelle consiste à laisser le bois noircir sous l’effet des UV pour atteindre un grisaillement naturel. Une protection à l’huile de lin additionnée d’un peu d’essence de térébenthine est préconisée pour le protéger de l’humidité.

Deux autres solutions très en vogue ces derniers temps consistent soit d’acquérir un bardage dejà prégrisé ou préveilli naturellement. L’autre solution est d’adopter la technique d’origine japonaise du Shou-sugi-ban ou bois brûlé qui consiste à protéger naturellement les lames de bardage par carbonisation. Un résultat du plus bel effet pour une conservation sans limite !

La dernière technique développée en France est l’Oléothermie. On réalise une imprégnation en profondeur du bois par mélange d’huiles végétales sans aucun produit chimique en le chauffant à basse température (<150°C). Une alternative beaucoup saine du traitement du bois mais plus coûteuse.

Enfin si vraiment vous voulez pousser vos aspirations écologiques au plus loin, vous pouvez traiter le bois à base de produits naturels comme des lasures écologiques à base d’huile de lin par exemple.

Laissez-vous tenter par le charme naturel de la maison bois. Commencez dès maintenant à demander votre devis auprès d’un constructeur de maison bois.

Autres photos de maisons en bois